Effectuer une recherche sur le site

Réduire voire contrer le risque

Connaitre l’évolution des cavités et mettre en sécurité les personnes et les structures de surface

Mitigation du risque

En présence de cavités reconnues ou soupçonnées dans le sous-sol, la gestion des terrains de surface est un problème complexe en raison d’enjeux, déjà existants, et de futurs projets d’aménagement. Les approches de prévention et de réduction du risque s’articulent alors selon deux axes : connaitre l’évolution des cavités et mettre en sécurité les personnes et les structures de surface.

Ce module vise une synthèse des méthodes de traitement classiquement mises en œuvre en Wallonie et dans les Hauts-de-France et propose des solutions innovantes ou alternatives, qui seront adaptées à la configuration des vides et aux contextes nationaux (réglementaire, économique, territoires).

Tout d’abord, les organismes techniques et publics impliqués dans ce projet se rapprocheront pour mutualiser leurs expériences de réduction de l’aléa.

Il s’agit en particulier d’identifier les démarches techniques employées par les acteurs du risque de part et d’autre de la frontière pour cibler les secteurs sensibles et y engager une politique de prévention cohérente, intégrant surveillance, travaux de mise en sécurité, voire délocalisation des enjeux.
 

Technique de prévention

Ensuite, les techniques de prévention et de protection adaptées au contexte transfrontalier seront identifiées et testées ponctuellement. Elles concerneront la surveillance des ouvrages à l’origine du risque et la mise en œuvre de solutions pour réduire, voire supprimer l’aléa. Même si la suppression des vides reste la technique la plus utilisée malgré son coût et les impacts possibles sur l’environnement, d’autres solutions peuvent aussi être utilisées dans certains contextes géologique et géotechnique transfrontaliers, notamment en milieu urbain.
 

La pédagogie

Enfin, ce projet doit permettre de diffuser les modes opératoires et les expériences acquises dans le développement de solutions de sécurisation. La rédaction de documents didactiques adaptés au contexte transfrontalier permettra une valorisation commune auprès des services techniques de collectivités, aménageurs et administrations. Les actions de ce module seront surtout menées par les organismes scientifiques et universitaires confrontés à la problématique des risques cavités en Wallonie et dans les Hauts-de-France. Elles proposent une démarche cohérente et adaptée de part et d’autre de la frontière, à destination des gestionnaires du risque, et se dérouleront sur toute la durée du projet en proposant de livrables réguliers intégrés à terme dans un document général didactique.