Effectuer une recherche sur le site

Caractérisation des objets et menaces

Prévenir les risques et accompagner des politiques locales en matière de sécurité publique et d’aménagement

Inventaire des méthodes et comparaison

L’objectif principal de ce module est le renforcement transfrontalier de la connaissance du sous-sol et des risques liés aux cavités souterraines et objets du sous-sol en Wallonie et dans le Nord de la France, par la mutualisation des ressources existantes (données, méthodologies et outils). Cette connaissance est indispensable pour prévenir les risques et accompagner des politiques locales en matière de sécurité publique et d’aménagement du territoire.

Ce module inventoriera, identifiera et comparera des cavités typiques des territoires transfrontaliers des Hauts-de-France et de Wallonie dès le début du projet. Différentes configurations de cavités seront identifiées dans chaque Région avant d’être comparées, et notamment appariées sur base uniquement de la géologie et du contexte transfrontalier.
 

Recherche de synergie

S’ensuivra un échange transfrontalier de bonnes pratiques générales pour la caractérisation géomécanique de ces cavités et l’évaluation des effets redoutés, permettant l’amélioration des méthodologies et outils existants en Wallonie et dans les Hauts-de-France. L’application de ces travaux sur quelques sites représentatifs et transfrontaliers permettra d’en valider les résultats dans les 2 Régions.

Mutualisés dans un contexte franco-wallon, ces aspects techniques permettront une interopérabilité des données et une mise en commun des méthodes de travail, y compris les expériences respectivement acquises dans les 2 Régions qui seront valorisées via la mise en place d’une analyse accidentologique transfrontalière.

Cette analyse débutera par la conception d’une base de données transfrontalière relative aux accidents précédemment survenus dans les 2 Régions avec un partage des données respectives. Fortement attendue par les gestionnaires des risques du sous-sol, cette démarche leur sera utile pour renforcer les expertises régionales et ainsi répondre aux préoccupations des acteurs locaux et régionaux en matière de sécurité publique et d’aménagement du territoire.